2021

Tête de Lit

2020

Bastian

En Toi

Ti Coop

2019

Ackai

Extramuros

L’Antre de la Forêt

2018

Double Peau

Magari

L’antre de la Forêt est une proposition artistique architecturale (non retenue) conçue pour l’appel à projets Les Ribin’ de l’Imaginaire mise en place par l’équipe de tourisme Côte des Légendes.

L’antre est un lieu souvent défini comme obscur et servant de repaire aux êtres féroces, mystérieux voire monstrueux. Comme de nombreuses forêts du XIVème siècle, la forêt de Le Folgoët cachait au sein d’un arbre un être d’apparence sauvage. Il s’agissait de Salaün Ar Foll dit le « le fou du bois » connu pour se balancer plusieurs heures sur les branches d’un chêne et mendier après la messe en répétant « Ave Maria, itroun guerhès Maria ».

A contrario des autres forêts, l’antre ne servait pas à abriter un monstre ou un individu asocial mais à protéger un personnage d’une bonté divine. En effet, malgré le fait qu’il vécut en marge de la société Salaün Ar Foll fut gracié par un signe divin : une fleur de lys poussa sur sa tombe sur laquelle était inscrit « Ave Maria ».

Ainsi l’œuvre architecturale L’Antre de la Forêt est une métaphore de l’illusion des apparences. Telle l’expression « L’habit ne fait pas le moine », cette installation mène le public à vérifier par lui-même en traversant la forêt qui devient de plus en plus obscur et au final tomber sur la beauté d’un lys.

Conçu pour être une œuvre In Situ placé dans le verger derrière la basilique Notre-Dame de Folgoët, sa structure respecte alors l’architecture locale jusqu’à reprendre les formes des arcs brisés. De plus la fleur de lys peut être une représentation de la croix latine et de la trinité. Ces éléments rappellent alors le caractère pieux de Salaün Ar Foll.